En Turquie… Sans moteur! / En Turquía… Sin motor!

24.11.2010.   KM 65 730 > KM 66 500

Sans moteur 012

Merhaba!

Et oui! Qu’est-ce qu’on peut y faire? C’est la vie comme qui dirait… On terminait la dernière entrée en criant victoire et en vous disant que tout était réparé et six jours plus tard, moins de 24 heures après avoir passé la frontière, boum! Le moteur claque sa pile! A peine croyable, pas vrai?

Y si… Que le vamos a hacer… C’est la vie como quienes dicen. Terminábamos la última entrada gritando victoria y contándoles que todo estaba reparado y seis días después, menos de 24 horas después de haber pasado la frontera, bum! Se rompe el motor. Increíble, verdad?

Sans moteur 002

Lundi 15 La semaine commence pourtant bien. Nos premiers pas en Turquie nous mènent au pied du Mont Ararat, la montagne mythique où est venue s’échouer l’Arche de Noë et les paysages de montagnes sont superbes. A part quelques vibrations venant de la boîte de vitesse, tout va bien.

Lunes 15 La semana empieza bien. Nuestros primeros pasos en Turquía nos llevan al pie del Monte Ararat, la mítica montaña en la cumbre de la cual llegó el Arca de Noé. Los paisajes montañosos son bellísimos y excepto unas vibraciones viniendo de la caja de cambios, todo anda bien.

P1090487 P1090486

Mardi 16 “Des vibrations vous avez dit? Vous êtes bien sûrs qu’elles viennent de la boîte de vitesses? Heu… Non, pas vraiment…” Et oui… L’esprit est comme ça: tant qu’il n’est pas face au fait accompli, il a souvent du mal à imaginer ou admettre ce qui se passe vraiment. Il y a toujours quelque chose en nous qui refuse de penser au pire. Et pourtant… La route monte, monte, encore et encore et plus nous avançons, moins nous avons de force. Quand nous arrivons dans les hauts plateaux et que l’asphalte redevient plat, nous sommes dans l’incapacité de dépasser les 60 km/h. Nous coupons le moteur pour en faire une rapide inspection… Il ne démarrera plus jamais.

Martes 16 “Vibraciones? Dijeron vibraciones? Y son bien seguros de que vienen de la caja? Mmmmh… No, no tanto…” Pero la mente es así: mientras no está frente al hecho, se niega a imaginar o aceptar lo que de verdad anda pasando. Hay algo muy fuerte dentro nuestro que siempre nos impide imaginar lo peor. Y sin embargo… La ruta sube, sube y sube más todavía y metro tras metro, perdemos potencia. Cuando llegamos en los altiplanos y que el asfalto se hace plano otra vez, no podemos pasarnos de los 60 kilómetros por hora. Cortamos el motor para inspeccionarlo… Nunca volverá a arrancar.

Sans moteur 005

Nous sommes au milieu du vide. L’essence turque est la plus chère du monde et personne ne veut nous remorquer, même sur une poignée de kilomètres. On finit par trouver un paysan qui accepte de nous emmener jusqu’au premier patelin mais il nous prend… Cinq dollars pour trois kilomètres! Une fois sur place, nous rencontrons Ahmet, qui vend de l’essence iranienne mais qui n’est pas mécanicien et qui nous ouvre les portes de sa maison. Il y a internet et nous envoyons un message en forme de SOS à Mónica et Ramón, nos amis espagnols rencontrés à Yazd et qui, nous le savons, ne tarderons pas à être dans les parages.

Estamos en el medio del vacío. La nafta turca es de las más caras del mundo y nadie nos quiere remolcar. Terminamos por encontrar un campesino que acepta de llevarnos hasta el siguiente pueblo pero nos cobra… Cinco dólares por tres kilómetros! Choro! Una vez ahí, conocemos a Ahmet, quién vende gasolina iraní pero que nos es mecánico y quién nos abre las puertas de su casa. Tiene internet y mandamos un mensaje en forma de SOS a Mónica y Ramón, nuestros amigos españoles encontrados en Yazd y quienes, lo sabemos, estarán por aquí pronto.

Sans moteur 003 Sans moteur 004

Samedi 20 Le grand jour. Mónica et Ramón sont arrivés hier soir et ça nous a fait tellement de bien de les revoir! Les embrasser, parler espagnol, raconter, partager une soirée et un bon repas… Et planifier le remorquage vers Van, la première grande ville, située au bout de 100 kilomètres d’une route de montagne qui nous fait un peu flipper… Mais c’est toujours comme ça: l’inconnu fait peur… A tort, bien souvent. Une fois sur la route, tout se passe à merveille et nous arrivons sur place à l’heure du déjeuner. On ne tarde pas longtemps pour trouver l’atelier de Fatih, Redvan, Frat et compagnie et comme on voit tout de suite que ce sont de chouettes gars, on leur laisse la kombi.

Sábado 20 El gran día. Mónica y Ramón llegaron ayer a la noche y fue genial volverlos a ver. Abrazarlos, agradecerles, hablar en español, contar, compartir una cena… Y planificar el remolcaje hasta Van, la primera gran ciudad, ubicada al final de cien kilómetros de una ruta montañosa que nos da un poco miedo. Siempre es así: lo desconocido asusta pero una vez en marcha, todo anda de diez y llegamos justito para el almuerzo. No tardamos mucho en encontrar el taller de Fatih, Redvan, Frat y companía y como se ve que son buenos tipos, les dejamos la kombi.

Sans moteur 006 Sans moteur 007 Sans moteur 008Sans moteur 009 Sans moteur 010 Sans moteur 011 P1090363

Dimanche 21 Oui, on leur laisse la kombi. Elle y est toujours d’ailleurs. Nous venons de passer des journées entières à envoyer des messages aux quatre coins du globe et nous sommes bien décidés à utiliser cette réserve d’argent que nous avions “au cas où” car cette fois-ci, on veut être tanquilles. Il nous faut un nouveau moteur! Là où on a de la chance, c’est que pendant ce voyage, on a vraiment rencontré des gens formidables. Rex en Californie, les potes du LIVC à New York, Robb à Dallas… Les réponses arrivent vite et elles sont autant de pistes vers des solutions certes coûteuses mais qui ont un grand mérite: celui d’exister.

Domingo 21 Si, les dejamos la kombi. De hecho, sigue ahí. Acabamos de pasar días enteros mandando mensajes y estamos decididos en utilizar esta reserva de dinero que guardábamos “por si acaso” porque ahora si: nos queremos quedar tranquilos. Queremos un motor nuevo! Donde tenemos suerte, es que este viaje nos hizo encontrar gente maravillosa. Rex en California, los amigos del LIVC en New York, Robb en Dallas… Las repuestas llegan rápido y son tantas soluciones… Costosas pero que tiene un gran merito: el de existir.

Sans moteur 031

Les jours passent et entre deux coups de fil, nous accompagnons Ramón et Mónica dans leur découverte de la région, un bien chouette coin, même si ça caille un peu. Van se dresse face à un immense lac aux eaux aussi transparentes que la Volvic et comme en Iran, l’histoire est omniprésente. La roche de Van (Van Kalesi) est le premier endroit que nous visitons.

Los días pasan y entre llamadas, acompañamos a Ramón y Mónica en su descubrimiento de la región, hermosa aunque bastante fría. Van se ubica al lado de un inmenso lago y como en Irán, la historia es omnipresente. La roca de Van (Van Kalesi) es el primer lugar que conocemos y nos deja impresionadísimos. 

Sans moteur 015 Sans moteur 018

Sans moteur 016
 Sans moteur 019 Sans moteur 021

Sans moteur 024

C’est une énorme roche au sommet de laquelle se dressent, pêle-mêle, une vieille fortification, des tombes de souverains du premier millénaire, une représentation d’Ataturk, un minaret et un drapeau turc. Depuis le sommet on a une vue panoramique sur le lac, le centre de la ville moderne et les restes de la ville ancienne, ravagée par des bombardements de la première guerre mondiale. Non, nous non plus on ne savait pas que la Turquie avait été bombardée à cette époque là…

Es una enorme roca en la cumbre de la cual se encuentran, así sin orden, una vieja fortificación, unas tumbas de reyes del primer milenio, una representación de Ataturk, una mezquita y una bandera turca. Desde arriba se tiene una vista panorámica sobre el lago, el centro de la ciudad nueva y los restos de la ciudad antigua, bombardeada durante la Primera Guerra mundial. No, nosotros tampoco sabíamos que Turquía había sido bombardeada en ese entonces…

Sans moteur 026 Sans moteur 028

Lundi 22 On pourrait en écrire des pages et des pages mais c’est le jour où nous vivons une des émotions les plus fortes de toute une vie, le jour où nous voyons plein d’images comme celles-là. Et en plus, il (ou elle) bouge les bras comme son papa! Tout va bien. Et ça, c’est important parce qu’un moteur, ça se remplace…

Lunes 22 Podríamos escribir páginas y páginas pero es el día en el cual vivimos una de las emociones más fuertes de la vida, el día en que bruscamente aparecieron cientos de imágenes como estas dos. Y encima se movía como su papa! Todo bien. Y esto si que es importante. Un motor, se reemplaza…

Sans moteur 035 Sans moteur 034

Mardi 23 Mais qu’est-ce que ça coûte nom de Dieu! Les solutions prennent encore plus de temps que prévu et avec la Thanksgiving qui paralyse tout un pays, on est là pour un bout de temps! Nous avançons pas à pas et quand le temps le permet, nous allons marcher autour du lac… Qui s’impose comme un des meilleurs endroits que nous n’ayons jamais vu pour camper. Pourvu qu’on puisse revenir un jour… En été!

Martes 23 Pero cuánto cuesta por Dios! Las soluciones toman más tiempo de lo que pensábamos y como el día de Accion de Gracias paraliza los EEUU, estamos en Van por un buen rato. Avanzamos paso tras paso y cuándo el tiempo lo permite, nos vamos a caminar en las orillas del lago… Que se impone como uno de los mejores lugares que nunca vimos para campar... Ojalá podamos volver algún día… En verano!

Sans moteur 036

Sans moteur 041
 Sans moteur 037

Sans moteur 039

L’endroit est magnifique et pendant qu’UPS, DHL, FEDEX et compagnie nous envoient des devis à tomber à la renverse, nous rêvons à des existences différentes. Des existences très “vie à la campagne”. Des existences genre “apiculteur sur les rives du lac Van”

El lugar es una preciosidad y mientras UPS, DHL, FEDEX, USPS y compañía nos mandan presupuestos para arrancarse el pelo, soñamos con existencias diferentes. La vida en el campo… Existencias tranquilas tipo “apicultor en las orillas del lago Van”

Sans moteur 048 Sans moteur 046

Maîtresse d’école sur les rives du lac Van  /  Maestra jardinera en las orillas del lago Van

Sans moteur 042

Garçon d’écurie sur les rives du lac Van  / Granjero en las orillas del lago Van…

Sans moteur 071

Ou, pourquoi pas, curé sur les rives du lac Van mais là, il y a vraiment du boulot. Il faut rénover l’église arménienne tombée en ruines à mesure que l’Islam a gagné du terrain et la tâche s’annonce compliquée.

O, porqué no, cura en las orillas del lago Van pero si que llevará trabajo. Hay que renovar la iglesia armenita caída en ruinas después de la progresión del Islam y el laburo se ve pesado. 

Sans moteur 058

Sans moteur 061
 Sans moteur 059

Mieux vaut retourner en ville, continuer à chercher des solutions et, encore mieux, voir dans cette paralysie momentannée une pile d’opportunités: terminer le livre, préparer les mois à venir et notre arrivée qui, nous l’annonçons tout de suite, se fera finalement PLUS TOT que prévu. Fin février… Et oui, après tout, c’est aussi ça la liberté: pouvoir changer les plans.

Mejor volver a la ciudad, seguir buscando soluciones y, mejor todavía, ver en estos problemas una pila de oportunidades: terminar el libro, preparar los meses que vienen y nuestra llegada que, lo anunciamos ya, se hará mas temprano de lo que pensábamos inicialmente. Fines de febrero… Y si, después de todo, también es esto la libertad: poder cambiar los planes.

Sans moteur 051

Sans moteur 064
 
Mercredi 24 Voilà où nous en sommes. Le moteur n’arrivera pas avant dix jours et nous allons tout faire pour les utiliser à bon escient. Mónica et Ramon partent demain et ils vont bien nous manquer. On va devoir réapprendre à dîner seuls tous les deux… Ou plutôt tous les trois et quand tout ça sera fini, on n’aura sûrement qu’une envie: reprendre la route et filer vers l’Ouest! Il paraît que sur la côte méditerranéenne, il fait 25ºC! Mais d’ici là, qui sait ce qui peut encore nous arriver?!

Miércoles 24 Y aquí estamos. El motor no llegará antes de diez días (tal ves más) y estamos decididos a aprovecharlos a fondo. Mónica y Ramón se van mañana y los vamos a extrañar. Tenemos que re-aprender a cenar solitos los dos… O mejor dicho, los tres! Cuando todo esto será terminado, tendremos una sola gana: agarrar la ruta y darle hacía el oeste! Al parecer hace 25ºC en la costa mediterránea! Pero mientras tanto, quien sabe lo que nos puede pasar?!

Sans moteur 055

Sans moteur 060

On vous embrasse bien fort et on vous souhaite bonne chance!

Los abrazamos fuerte y los deseamos mucha suerte!

Sans moteur 054Iris, Franck… & co!

22 comments:

  1. L'imprévu est le piment de la vie! Cela fera de jolis souvenirs!
    Pour le moteur, quelle fût sa panne fatale?
    On aurait pu voir via mes contacts vw en France, peut etre moins cher et plus rapide en frais de port, mais bon c'est fait! bon courage sur une terre que certains de mes ancêtres ont sûrement foulé!
    ciao
    speedyfusca@yahoo.fr

    ReplyDelete
  2. Hey, merci Olivier! On vient de t'envoyer un mail. Qui sait? L'attente est longue et un moteur de France ça nous plairait bien!
    Merci d'y penser en tous cas... Et féliciations pour hier soir contre le Spartak! ;-))

    ReplyDelete
  3. Soy Hernan Sananes, pronto a partir hacia una aventura como la suya con mi mejor amigo.

    Viajamos sin que el tiempo nos corra,
    como hacen ustedes.

    Les deseo lo mejor, que ese motor nuevo
    sea como un nuevo empujon para viajar aun
    mas y poder relatar ese libro con las palabras
    mas emocionantes que encuentren.

    Bisous.
    Hernan.
    hernansananes@hotmail.com

    ReplyDelete
  4. Mes pauvres, ça n'est vraiment pas de chance!Vous voilà sans Kombi! D'un autre côté, imaginez la joie que ça va vous procurer d'avoir un moteur flambant neuf! Demain ça ria mieux, ça vous laisse du temps pour aborder
    le reste de votre voyage, votre arrivée et surtout l'arrivée de" Kochig Thibaud Junior"!!
    Bien sur je suis contente comme tout de savoir que vous serez parmi nous en Février! (Il en faut bien une qui se réjouisse! C'est moi!! ;-)
    Aussi j'étais très très contente de vous avoir au téléphone hier! Ceci m'a fait très plaisir! N'hésitez pas à renouveller!!
    Je vous souhaite bien du courage pour la suite, vous en aurez grand besoin!

    Je vous embrasse bien fort
    Florence

    ReplyDelete
  5. La patrulla de rescate Turka!!November 25, 2010 at 4:07 AM

    Todavía no nos hemos despedido y ya os estamos echando de menos. Que maravilla haberos encontrado en la ruta, tener esas maravillosas tertulias en la cena, en los desayunos, en esos momentos, cuando apenas acabas de conocer a alguien y la conversación surge de una forma fluida, espontánea y genial, con unos temas interesantes y nada banales que te hacen darte cuenta de que estas en un momento mágico del viaje. Acabas de conocer a dos personas enormes. Que suerte hemos tenido de cruzarnos con vosotros. Os queremos un montón. Os seguiremos con interés desde donde estemos. Muchísima suerte. Y no olviden nunca que les volveremos a rescatar si es necesario!!!!Cuenten con nosotros en Turquia, España, Francia, Argentina... Moni&ramón

    ReplyDelete
  6. marthe.delacroix@orange.fr
    Vous avez vraiment l'âme chevillée au corps et je vous admire. Avec une pareille volonté tout
    doit s'arranger rapidement. Déjà le bébé profite bien, c'est l'essentiel. Dommage que
    les Rigadou ne soient pas en Turquie pour vous
    tenir compagnie. Faites attention à vous.
    Amitiés Si on peut aider, dites-le.

    ReplyDelete
  7. holis holis a mi sobrino/a lo mas lindo d esta aventura!! como estas?? veo q creciendo de a poco.. te veo ahi tan chiquito/a pero inquieto/a como pusieron tus papas en el blog!!... me super alegro q estes bien y q sigas asi de lindo/A como tu tia Marilina, la que aqui te escribi.. quiero q sepas con tus primeras fotos me haces emocionar, asi q no te saques muchas por que lloro jaja, tenes una tia un tanto sensible jaj bueno solo queria q me conozcas... y que sepas q te quiero muuuuucho! y que espero q te sigas portanto muy bien en la panzita de mama! te mando unos besitos chiquitos pero dulces como vos!! tu tia.. Marilina! ahhh besos a tus papis ja!

    ReplyDelete
  8. Que bonita la tía Marilina!!
    Gracias por tan lindas palabras amiga, nos haces emocionar!!!
    Aquí seguimos en Van, esperando el motor... Lo importante, el chiquitin sigue portandose bien!
    Te mandamos los tres besos y abrazos enormes. Te queremossssss!!!!!

    ReplyDelete
  9. Bonjour Marthe! Et oui, dommage pour les rigadous! En plus, ils ont l'air d'être en Iran pour un bon bout de temps! Mais qui sait... La Turquie est grande et il y a plein de choses à voir. Ce sera notre dernière opportunité de les revoir car après, nos routes se sépareront. On croise les doigts!

    Nous aussi on était contents de parler avec toi Flo!! On t'embrasse bien fort!!

    ReplyDelete
  10. Mucha suerte en el viaje Hernan! si necesitas lo que sea. datos, contactos... no dudes en comunicarte!

    Y ustedes, Ramon y Moni, son geniales! Pero geniales de verdad! Estamos en la habitación esa, en el tercer piso, y suiempre queremos ir a golpear en la puerta de enfrente... pero nadie contesta! Fueron la luz de los días pasados y se extrañan muchísimo.

    Les deseamos toda la suerte del mundo y brindamos para el re-encuentro. Abrazos enormes!!

    ReplyDelete
  11. Et oui les imprévus font partis du voyage parfois il faut s'efforcer de relativiser mais vous avez tout pour y arriver n'est ce pas
    on n'en doute pas d'ailleurs
    La Turquie aussi a une histoire bien compliquée mais pour y être allées un tout petit peu on se souvient de gens très accueillants, de merveilleux paysages
    Continuez bien votre route prenez soin de vous trois
    Bonne chance avec Renata
    Nous aussi on est dans le froid et le nez dans les bagages...ça approche à grands pas !
    On vous embrasse bien fort

    ReplyDelete
  12. ayy recien veo el comentario q ternura ustedes tmb,, me sacan unas sonrisas enormes... q lindura!! espero q sigan muy bien como hasta ahora! se los quiere muchisimooo! obvio q mil de besos a mi porotin/a jaja.. los quiero! la tia marilina!

    ReplyDelete
  13. Uy chicos! ese motor!!! y bueno con tanto aceite chorreando parece que el tutu dijo basta. Pero bueno .. las cosas siempre pasan por algo y ya veremos qué les depara tantos días en Turquía.
    No sé si los veremos en Estambul. Nuestras fechas siguen siendo las mismas, del 6 al 11 de diciembre.
    buena suerte!
    churu y marian

    ReplyDelete
  14. Hola chicos!! Y no, lamentablemente, no podremos llegar... Lo lamentamos tanto!
    Pero es asi, verdad? Por algo las cosas pasan...Suerte en su recorido! Abrazos!!

    Maru: NO es un porotin!!!!!!! ;-)

    ReplyDelete
  15. jacqueline et christopheDecember 2, 2010 at 3:32 PM

    Alors, quoi de neuf on commence à s'impatienter et s'inquiéter de vous, de Renata, quand le moteur arrive t'il ? que faîtes vous de vos journées? du repos un peu mais vous nous avez habitué à plus de mouvements et d'aventures...!!

    Le froid a gagné le 49 et la neige tombe ce soir sur Vernantes, un peu et bien moins qu'à Brest où Viviane doit aller travailler en Skis

    Portez vous bien ne prenez pas froid dans les montagnes turques

    On vous embrasse bien fort Jacqueline et Christophe

    ReplyDelete
  16. Cuenten como va el tema del motor....

    ReplyDelete
  17. esperando noticias!! pido lo mismo q paula jeje, besotes =)

    ReplyDelete
  18. Hola buena gente! Bueno... Es cierto que estuvimos un buen rato sin mandar noticias pero hay una razon bien simple: no pasa mucho por aqui...

    Seguimos en la espera y cada dia trae mas complicaciones, mas malas noticias de California, problemas construyendo el motor... Estamos aqui por dos semanas mas, sin problema!

    Por momento nos queremos un poco matar pero lo cierto es que el embaraza anda de diez y aprovechamos para escribir el libro, hacer contactos para proyectos en Europa, hacer artesanias...

    Tratando hacer que algo positivo salga de todo esto!

    Tratamos actualizar pronto pero con respecto a la aventura, no sera la gran cosa!

    Los abrazamos!!

    ReplyDelete
  19. Salut Jacqueline, Salut Christophe!

    Et bien oui, vous avez raison: ça fait un bout de temps qu'on n'a pas envoyé de nouvelles... Il y a une raison très simple à ça: on n'en a pas beaucoup des nouvelles... Malheureusement!

    L'attente se fait longue et aujourd'hui encore on vient d'apprendre que le moteur ne quittera pas la Californie avant quelques jours... Nous sommes ici pour encore deux semaines... Au moins!

    Alors qu'est-ce qu'on va bien vous raconter hein?

    On en a un peu marre, c'est vrai, et on a sacrément envie de poursuivre la route mais on essaie de positiver. Le livre avance, on noue des contacts pour des projets en France, Iris fait dans l'artisanat... On va bien finir para tirer quelque chose de positif de tout ça!

    Donc voilà.. On va bien finir par actualiser mais ne vous attendez pas à la grande aventure!

    Bon courage pour ce début d'hiver! Vous allez au boulot en après-skis?

    On vous embrasse!

    ReplyDelete
  20. jacqueline et christopheDecember 4, 2010 at 8:26 PM

    bonjour, etes vous au Kurdistan Turc ? que pouvez vous nous dire à ce sujet ?
    Chou bash Kaka
    christophe

    ReplyDelete
  21. Tata Muriel, Tonton JackyDecember 19, 2010 at 11:10 AM

    évous avons adressé un mail tout à l'heure, mais nous avons l'impression qu'il n'est pas passé, nous le recommençons, s'il y a un doublon, vous saurez.
    Juste avant, nous avons essayé de vous joindre par "SKAPE" mais vous n'étiez pas connectés, dommage pour nous, nous aurions voulu vous voir tout les TROIS, nous pensons très fort à vous.
    Où en est l'arrivée de votre nouveau moteur et à quant votre départ de la Turquie.
    Noël n'est à présent plus qu'à 6 jours, nous attendons avec impatience la bonne nouvelle.
    Alors, tenez nous au courant.
    Le Noël nous allons le passer à BREST, nous allons faire la connaissance de Jérémy, il paraît qu'il est génial et super sympa.
    Nous vous faisons pleins de gros, gros bisous.

    ReplyDelete
  22. Hola Chiquis! espero tengan toda la suerte con ese motorcito que encontraron y muy pronto puedan salir de ese país.Nunca es tiempo perdido, sólo es experiencia acumulada.
    Hermosas esas primeras fotos del baby.
    Gracias por los saludos y buenos deseos en estas fiestas.Para ustedes todo lo mejor y que el 2011 los encuentre nuevamente en ruta.Qué cada día venidero sea colme de magia, de alegría, de amor y felicidad.Sepan que se extrañan mucho en nuestras reuniones familiares y que siempre son tema de conversación y recuerdo.Los quiero! GRA

    ReplyDelete

Pour publier un commentaire, c’est très simple:
1. Ecrire le commentaire
2. Dans la liste, choisir NAME / URL
3. Dans le champ NAME, inscrivez votre nom
4. Clickez sur CONTINUE puis sur POST COMMENT
Attention: il arrive que le commentaire ne soit pas publié au premier essai. Recliquez sur POST COMMENT

Para publicar un comentario, es muy simple:
1. Escribir el comentario
2. En la lista, elegir la opción NAME / URL
3. En el campo NAME, escribir su nombre
4. Click en CONTINUE y luego en POST COMENT
ATENCION: A veces el comentario no se publica al primer intento. Hagan otro click en POST COMMENT

To send a comment is very simple:
1. Write your comment
2. In the list, pick the option NAME / URL
3. Write your name in the field NAME. You can let the URL field empty
4. Click on POST COMMENT